Traduction du titre de l'ouvrage



        A l’origine, le terme d’Automorphisme est une notion mathématique qui littéralement indique un isomorphisme, pour une même structure, d’un ensemble sur lui-même… C’est tout de même l’idée de forme ou de morphologie qui domine ici.

        La Pensée est poussée à l’extrême, aux confins mêmes de ses incessants retours en boucle et de sa propre circularité, elle est repoussée dans ses ultimes retranchements donc, à propos des « Choses Du Monde » qu’elle s’approprie une à une pour les décortiquer dans les moindres détails, pour les réévaluer ou en indiquer les failles, et cela donne une réduction drastique de la consistance supposée de chaque chose prise isolément ou de sa réalité communément admise … ,  de chaque chose donc qui n’en est finalement pas réellement une. Les choses vidées de leur contenu deviennent alors des réalisations d’une même structure nettement plus vaste et englobante à laquelle elles renvoient toutes, structure elle-même évanescente, qui s’autoproduit, se surenchérit puis s’évanouit dans une sorte de faseyement incessant.

        Il s’agit plutôt d’une indistinction à chaque fois, d’une forme informelle qui « s’autoproduit de surenchérissement incessant d’elle-même » et est comme figée à chaque fois momentanément dans un simple mouvement en creux où la consistance de la chose pour la chose a disparu, produisant un effet de surplace ininterrompu à perpétuité des réponses au questionnement par un jeu incessant, à chaque palier de l’investigation, de substitution fait de la disparition puis de la réapparition des mêmes attributs supposés de la chose lambda ou de la forme elle-même, cette forme informe qui l’englobe comme entité générique du Tout Concevable, circonscrivant par là même une prétention irrédentiste, celle de vouloir savoir l’au-delà absolu de l’ensemble du Cosmos Accessible…   ce que d’aucuns, avec toutes les grosses incohérences logiques que ce point de vue comporte, désigneront par « Dieu L’Insaisissable malgré tout chargé d’un contenu reflétant la bonté » .


                                                                                 Guy Paradoxe

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

L'auteur sera heureux de recueillir votre commentaire substantiel à l'exclusion d'une formule de trois mots qui est sans intérêt.